4 — La duperie identitaire | L'ignorance c'est la force







Trouver une cause de choix : le nationalisme et l'identité;
Identifier le système établi comme l'ennemi de la cause;
Se positionner en tant que victimes;
Réinventer l'histoire en réinterprétant le présent. Fausser les arguments;
Interpeller les détracteurs comme des fascistes;
Prêcher au plus grand nombre, infiltrer tous les milieux, créer le doute;
Appuyer sur la grandeur du mouvement;

Promettre l'utopie: RÉPUBLIQUE, PAYS et PARADIS;

User de grands mots comme révolution et lutte pour sa reconnaissance;
Organiser des événements et identifiez-les comme des désobéissances civiles;
Forcer ainsi l'ennemi à réagir. Puis l'accuser de s'opposer à vos droits;
Interpréter certaines résolutions de l'ONU à votre avantage. Le droit à l'autodétermination par exemple;

Espérer plusieurs prisonniers politiques;
Faire passer le mouvement comme le désir d'une majorité;
Implorer la reconnaissance internationale : vous vous dites assiégés;
Si le reste du monde ne vous soutient pas, parce qu'il voit clair dans votre jeu parler de conspirations;

Si le résultat obtenu n'est pas celui que vous escomptiez : expliquez que l'ennemi est toujours à l'œuvre.
Ou, plus facile encore, inventez un autre ennemi;

Tout comme Trump, ne pas faire de mea culpa.

Après tout : Vous prétendez défendre le peuple
et l'identité nationale
!